31053995_lSUP-H pour vivre et exister pleinement a besoin du soutien de l’ensemble de ses membres, membres du bureau, délégués régionaux et adhérents. C’est la raison pour laquelle, au sein de SUP-H tous les adhérents sont encouragés, en fonction de leurs capacités, de leurs compétences, de leurs talents, à participer à l’émergence de nouvelles réalisations, de nouvelles orientations. Les membres appartenant à notre syndicat deviennent ainsi acteurs du changement. Notre syndicat est un syndicat comme sa dénomination le précise ‘unitaire’ c’est-à-dire que son objectif est de palier au manque de solidarité et de pouvoir agir puissamment dans l’intérêt de tous, dans l’intérêt des trois collèges se référant aux métiers de l’hypnose.

Les délégués régionaux sont, dans ce contexte, des interlocuteurs privilégiés qui travaillent en étroite collaboration avec l’ensemble des membres syndiqués sur des sujets d’actualité prenant en compte la reconnaissance de l’hypnose en tant que thérapie brève à part entière, la gestion de la douleur psychologique ou physique grâce à l’hypnose, l’émergence d’une culture de l’hypnose, les métiers des arts de l’hypnose…

Les délégués régionaux se doivent de porter une attention particulière à toutes demandes émanant des adhérents de la région pour laquelle ils sont représentatifs. Au sein de SUP-H leur rôle est prépondérant car ils font figures de coordinateurs entre les membres adhérents et les membres du bureau du fait de leurs compétences pluridisciplinaires. Du fait de leur investissement actif, ceux sont de véritables ambassadeurs des métiers de l’hypnose. Les délégués régionaux sont nos administrateurs et représentants. Ils sont les portes paroles privilégiés de nos adhérents au niveau local et ont pour rôle de transmettre les compétences entre les anciens adhérents et les nouveaux. Ils contribuent activement au développement de la dynamique du SUP-H dans leur région, tout en veillant à la bonne mise en oeuvre de la politique et des actions définies par le Conseil Administratif.

Les délégués régionaux du SUP-H 

  • Aquitaine  (Bordeaux) : Elodie Marin-Clément
  • Auvergne (Clermont-Ferrand) : Stéphanie Grenet
  • Basse (Normandie (Caen)
  • Bourgogne (Dijon)
  • Bretagne (Rennes) : Anne-Céline Boutros
  • Centre (Orléans)
  • Champagne-Ardenne (Chalons-en-Champagne)   :   Denis Lorandeau – Karine Carelli – Sévérine Brendel
  • Corse (Ajaccio)
  • Franche-Comté (Besançon)
  • Haute-Normandie (Rouen)
  • Ile-de-France (Paris)  :  Philippe Athimon – Laure Roussel
  • Languedoc-Roussillon (Montpellier)
  • Limousin (Limoges)
  • Lorraine (Metz)  :  Gregory Mazuyer
  • Midi-Pyrénées (Toulouse) : Maria Ramond
  • Nord pas de Calais (Lille)  :  Docteur Régis Boulanger – Arrid Habdellah – Fabienne Lemaitre
  • Pays de la Loire (Nantes)   :  Véronique Veneau
  • Picardie (Amiens)
  • Poitou-Charentes (Poitiers)
  • Provence-Alpes-Cote d’Azur (Marseille)
  • Rhone-Alpes (Lyon)
  • Guadeloupe (Basse-Terre)
  • Guyane (Cayenne)
  • La Réunion (Saint-Denis)
  • Martinique (Fort de France) : Christophe Koenig
  • Mayotte (Dzaoudzi)